Greffe de cornée: intervention

Synonyme :

Le terme médical d’une greffe de cornée est la kératoplastie.

Quand recourir à une greffe ?

Lorsque la cornée présente une cicatrice centrale qui a une répercussion importante sur la vision : après un traumatisme, une infection,…

Lorsqu’il existe une déformation importante de la cornée : kératocône, dégénérescence marginale pellucide.
Quand il existe un œdème permanent ou quasi permanent de la cornée : déficience des cellules endothéliales. C’est le cas de la dystrophie de Fuchs ou cornea guttata, dystrophie postérieure polymorphe, ICE syndrome (Irido-corneo-endothelial syndrome),…

Lorsque la cornée s’est amincie progressivement et présente un risque de perforation comme cela peut être le cas dans les complications sévères de la polyarthrite rhumatoïde, et d’autres maladies inflammatoires et/ou auto immunes.

Quels types de greffes existent?

Votre chirurgien vous proposera la technique la plus appropriée à votre pathologie.

Il existe :

  • Les kératoplasties transfixiantes : où toute l’épaisseur de la cornée est remplacée.
  • Les kératoplasties lamellaires antérieures : où seule la partie antérieure malade est remplacée (habituellement les 4/5 èmes)
  • Les kératoplasties Lamellaires endothéliales : où seule la partie postérieure malade est remplacée.

Enfin certaines greffes peuvent être combinées à d’autres chirurgies :

  • greffe transfixiante et cataracte
  • greffe transfixiante et changement d’implant intra oculaire
  • greffe transfixiante et suture de l’iris
  • greffe endothéliale et chirurgie de cataracte…

 

Figure 1 : Kératoplastie transfixiante (à 15 jours post opératoire de l’intervention)



Figure 2 : Kératoplastie lamellaire antérieure profonde pour kératocône (à 1 mois et demi post opératoire) et aspect en Coupe OCT (d’un autre patient) d’une telle greffe lamellaire antérieure profonde.

Figure 3 : Kératoplastie lamellaire endothéliale et aspect en coupe OCT d’une greffe lamellaire endothéliale.

Comment sont choisis et prélevés les greffons ?

Les greffes de cornée sont des cornées saines, prélevées sur des patients décédés. Le prélèvement s’effectue quelques heures seulement après le décès par un préleveur expérimenté. Les patients prélevés sont sélectionnés afin de ne prendre aucun risque (infectieux notamment). Puis les greffons sont acheminés dans les plus brefs délais à la banque d où ils seront analysés et conservés quelques jours avant d’être greffés. Lors de cette phase, toutes les analyses de qualité et de sécurité du greffon seront réalisées.

Délai entre la décision opératoire et l’intervention ?

Lors de la consultation où la décision d’opérer est prise, vous êtes inscrits sur une liste d’attente. Les greffons sont ensuite distribués en fonction de l’ordre d’inscription et de l’urgence de la greffe (patient avec un seul œil fonctionnel, risque de perforation imminent, …)

Compatibilité entre la greffe et le patient :

A la différence d’une transplantation de rein ou de foie, la très grande majorité des greffes de cornée ne nécessite pas une concordance immunologique parfaite (groupe ABO, Rhésus,…)

Comment se déroule l’intervention ?

Elle est pratiquée au bloc opératoire de la Clinique St André par un chirurgien habitué à ce type de chirurgie (Docteur Aurélien Hay).
La majorité des greffes est réalisée sous anesthésie générale et une consultation avec l’anesthésiste sera nécessaire avant l’opération.

Le patient est hospitalisé pour une à deux journées à la clinique.

Il sort après accord de son chirurgien et devra mettre quotidiennement des collyres anti rejet pendant plusieurs mois.

Rythme de suivi après une greffe :

Votre chirurgien vous reverra le lendemain de la chirurgie puis une semaine à dix jours après l’opération puis à un mois et trois mois. Par la suite, les rendez-vous seront trimestriels puis semestriels.

Quels risques lors ou après une greffe ?

Après la greffe, le risque le plus important (en fréquence) est le rejet immunologique. Il est estimé à 10% pour une greffe transfixiante et endothéliale, moindre pour les greffes lamellaires antérieures.

Risque spécifique en cas de greffe lamellaire : parfois l’accolement du greffon avec la cornée réceptrice n’est pas parfait quelques jours après la chirurgie. Il faut parfois le repositionner au bloc opératoire sous anesthésie locale.

Pour plus d’information, veuillez vous adresser directement à votre chirurgien.

Doit-on prendre un traitement anti rejet par la bouche ou injectable ?

Pour une greffe de cornée, et contrairement à une transplantation de rein ou de foie, seul un traitement anti rejet local (collyre) suffit. Celui-ci est poursuivi quelques mois à quelques années seulement. Il est rarement prolongé à vie.

Comment se manifeste un rejet de greffe ?

Un rejet de greffe est une réaction inflammatoire de l’œil. Il peut survenir après une greffe de cornée et ce malgré un traitement anti inflammatoire bien suivi. Sa fréquence de survenue est de l’ordre de 10%. Cette fréquence diminue avec le temps (de moins en moins fréquent au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la date de la chirurgie) et lors des greffes lamellaires.

Le blanc de l’œil (conjonctive) devient alors rouge dans son ensemble et il peut survenir un flou visuel persistant avec une gêne à la lumière (photophobie).

En cas de signe de rejet, dans quel délai dois-je consulter ?

Il est recommandé de consulter dans les 24 à 48 heures suivant l’apparition des signes précédemment décrits. En effet, plus le traitement est précoce et plus les chances de récupération sont importantes.

Un traitement anti rejet plus puissant et temporaire sera alors administré par votre ophtalmologiste afin de traiter ce rejet.

Y a-t-il des fils de sutures ?

Pour certaines greffes, des fils de sutures très fins (plus fins qu’un cheveu) sont mis lors de l’intervention. Ceux-ci ne sont pas ressentis en post opératoire car ils ne sont pas en surface. Ils seront parfois retirés au bout de 12 à 18 mois post opératoires. Dans certains cas, ils peuvent être laissés en place plusieurs années.

Certains types de greffes ne nécessitent pas de fils de suture. C’est le cas de certaines greffes endothéliales.

Une greffe de cornée dure-t-elle toute la vie ?

En théorie, la durée de vie d’une greffe est de 20 à 30 ans. Cependant certaines peuvent durer plus longtemps et d’autres, a contrario moins longtemps notamment en cas de rejets immunologiques répétés ou non traités.

Foire aux questions:

Quelle anesthésie est nécessaire pour cette chirurgie ?

Une anesthésie générale est souvent requise. Il faudra voir l’anesthésiste en consultation préalable à l’intervention.

Y a-t-il des fils de suture?

Pour certaines greffes, des fils de sutures très fins (plus fins qu’un cheveu) sont mis lors de l’intervention. Ceux-ci ne sont pas ressentis en post opératoire car ils ne sont pas en surface. Ils seront parfois retirés au bout de 12 à 18 mois post opératoires. Dans certains cas, ils peuvent être laissés en place plusieurs années.

Certains types de greffes ne nécessitent pas de fils de suture. C’est le cas de certaines greffes endothéliales.

Devrai-je prendre un traitement anti rejet par la bouche ou injectable ?

Pour une greffe de cornée, et contrairement à une transplantation de rein ou de foie, seul un traitement anti rejet local (collyre) suffit. Celui-ci est poursuivi quelques mois à quelques années seulement. Il est rarement prolongé à vie.

Quel délai entre la décision opératoire et l’intervention ?

Lors de la consultation où la décision d’opérer est prise, vous êtes inscrits sur une liste d’attente. Les greffons sont ensuite distribués en fonction de l’ordre d’inscription et de l’urgence de la greffe (patient avec un seul œil fonctionnel, risque de perforation imminent, …)

Après une greffe de cornée a-t-on mal à l’oeil?

Non, cette intervention ne fait pas mal. Une sensation de sable ou de picotement peut être ressentie tout au plus.

Si je fais un rejet immunologique après la greffe, devrais-je me refaire greffer ?

Non. Il existe des traitements médicaux très efficaces pour traiter le rejet immunologique, mais son succès dépend beaucoup de la rapidité de sa mise en route par rapport à l’apparition des symptômes.

J’ai une greffe de cornée, quels sont les signes de rejet immunologique ?

– Une rougeur de l’œil opéré (NB : cette rougeur est normale dans les 15 jours suivant l’intervention de greffe)

– Un flou visuel permanent et plus important que les jours précédents

– Une photophobie importante (gêne par la lumière du jour ou les lumières) qui n’existait pas les jours précédents.

– Un œil modérément douloureux, rouge et larmoyant.

Si je me fais opérer de greffe de cornée serai-je hospitalisé(e) ?

Oui, cette intervention se fait en hospitalisation traditionnelle à la clinique St André. La durée de celle-ci varie de un à deux trois jours selon le type d’intervention

J’ai une cataracte et un problème de cornée. Devrai-je me faire opérer deux fois pour chacun de ces problèmes ?

Non, le Dr Aurélien HAY pratique toutes les chirurgies combinées à une greffe de cornée et pourra donc réaliser la chirurgie de cataracte le même jour que la kératoplastie (greffe de cornée).